La naissance du couple

thérapie couple

Les significations du couple

Sur le plan social on évoque le couple à travers la famille, les enfants et encore le mariage. De nombreuses significations sont possibles et le mot couple porte différentes dimensions. Il y a l’aspect humain, biologique, sociologique, philosophique et psychologique. Il ne s’agit pas, ici, d’aborder chaque aspect mais de parler de « conjugalité », avec une vue d’ensemble.

Généralement, le couple amoureux édificateur se dirige vers le couple parental avec des enfants issus du couple ou d’une autre relation. Les deux individus racontent une histoire, leur histoire et l’histoire familiale qui préexistait.

couple, divorce, conseil conjugal
conseil conjugal

L’histoire de la vie conjugale

Au XIXe siècle, le couple conjugal et le couple parental se confondent,  c’est  une union d’intérêts  entre deux familles. En 1965, la femme a le droit de travailler sans avoir la permission de son conjoint et en 1970, la mère obtient l’autorité parentale conjointe. Quelques années plus tard, nous parlons d’union libre. La société évolue et la loi innove avec le Pacs ou Pacte civil de solidarité. Le couple, de sexe différent ou non peut officialiser son existence. La recherche de l’âme sœur passe par les sites de rencontres, les « speed dating »… Aujourd’hui le couple est surinvesti et dans une très grande attente.

La relation démarre, elle est souvent décrite comme  « le moment magique » de la rencontre, nous sommes dans le mythe de l’âme sœur, les idéaux, les rêves… Le mythe fondateur et le rituel du couple sont les bases de l’intimité.

«La dyade est fondée sur la conviction mythique, sinon imaginaire, mais devenue réciproque par le travail de séduction, d’une différence partagée, d’une communauté de vues, et ce, à l’insu des autres, de tous ceux qui n’appartiennent  pas à cette petite communauté, à ce club exclusif nouvellement créé. »

C’est ce que nous dit Robert Neuburger psychiatre, psychanalyste, thérapeute de couple dans son livre Nouveaux Couples, (chez Odile Jacob poches, 1997, page 25.)

Les deux partenaires quittent la relation simple pour créer le couple. Pourquoi ce couple serait-il différent des autres ? Les membres s’engagent dans la confiance de leur monde mythique. C’est le mythe et le rituel (gestes, regards, langage personnel, anniversaires, …)  du couple qui rendent cette histoire unique et personnelle, le couple se crée un monde à lui.

C’est la période de l’idéalisation, l’un et l’autre se retrouve dans le regard de l’autre. C’est un jeu des miroirs. C’est l’entente parfaite, chacun est libéré du regard des autres, des peurs, des hontes personnelles. Chacun a besoin d’être « deviné » par l’autre et chacun devient figure d’attachement pour l’autre afin de trouver ou retrouver un sentiment de sécurité et d’assurance. Le couple recherche alors la proximité physique et psychique avec l’autre.

Entre la passion amoureuse et la réalité

 

Et puis il y a la passion amoureuse, chacun est envahi par l’autre et par le désir. C’est la sexualité-désir qui permet de se trouver désirable et d’exister.

Néanmoins, le couple a besoin de s’inscrire dans le réel, « pour vivre un couple doit à la fois savoir préserver une façade de normalité, c’est-à-dire être conforme au mythe social, familial, amical d’un couple « normal », et se créer un monde interne non conforme qui lui permette de croire à sa différence, donc à son unicité. » nous dit Robert Neuburger.

Le couple évolue dans le temps. L’arrivée des enfants, lorsqu’il y en a, vient bousculer le système conjugal. D’autres transitions peuvent déstabiliser le duo qui devra sortir de sa période d’idéalisation et se confronter à une certaine réalité.

Si cet article vous a aidé, partagez le !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Sandrine Guilleray

Sandrine Guilleray

Conseillère conjugale et thérapeute analytique, mon objectif est d'accompagner les personnes et les couples dans les étapes douloureuses de leur vie.

Mes écrits susceptibles de vous intéresser

qui se ressemble+ s'assemble
Thérapie conjugale

Qui se ressemble, s’assemble

Charles de Bovelle, 1557, poète, philosophe déclare : « qui se ressemble, s’assemble ». Pour être bien accompagné, faudrait-il se ressembler ? Les individus dotés de qualités et défauts

En savoir plus »
Fermer le menu

Vous pouvez m’appeler dès maintenant,

votre premier entretien téléphonique est gratuit

Tél. 06 12 62 42 43